Voilà voilà

lundi 22 mai 2017
par  F Chambarlhac, webmestre
popularité : 98%

  Voilà, voilà... 

On avance, on avance sans savoir où l’on va, par dépit, faut choisir pour contourner le pire. C’est fait, l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, a repoussé le fantôme de l’extrême droite mais depuis 1996 les quelques fascisants autour de 15 % ont fait des émules. Avec 11 millions de Françaises et de Français, des scores en Côte-d’Or où le FN passe en tête comme à Seurre (50,47%), Brazey-en-plaine (55%), ou dans les communes rurales comme Villiers-le-Duc (73%), Bourberain (64,5%), ces votes ne peuvent plus être qualifiés de contestataires. P... que ça fait mal, je ne trouve pas ça normal , alors en bon militant de la FSU, l’heure est au pèlerinage, non pas pour demander l’implication divine, laïcard je suis et le resterai, mais pour rétablir les vérités sur le FN, aidé en cela par le livre En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite dont quelques exemplaires sont toujours disponibles à la section départementale pour la modique somme de 2,50 euros pour les adhérents-es. Économie quand tu nous tiens !
Pirouette quelque peu grossière, cette élection a dévoilé également le triomphe de l’Économie sur le Social, pas au second tour bien évidemment, l’enjeu étant tout autre, mais au premier qui a vu le PS s’écrouler et la France Insoumise échouer aux marches du podium.  Ce projet je peux déjà par avance vous en dénoncer le principe. La constitution de trusts horizontaux et verticaux et de groupes de pression qui maintiendront sous leur contrôle non seulement les produits du travail mais les travailleurs eux-mêmes. On ne vous demandera plus, Messieurs, de soutenir un ministère, mais d’appuyer un gigantesque conseil d’administration [1]. Non ce n’est pas la fin d’un meeting du président En Marche mais est-ce vraiment de la fiction quand on observe les mesures qu’il entend faire passer rapidement ?
Je vais lui faire une ordonnance, et une sévère… [2] ainsi d’ici l’été on projette de re-réformer le code du travail pour donner la primauté aux accords d’entreprises, plafonner les indemnités prud’hommales… Là ou la loi El Khomri n’a pas abouti, REM [3] y parviendra car I am I am I am Superman and I know what’s happening. I am I am I am Superman and I can do anything. Côté fonctionnaires, demandez-le programme, 120 000 postes de moins, 70 000 dans les collectivités territoriales, 50 000 dans la fonction publique d’État !  Toi le p’tit fonctionnaire, tu devrais avoir honte de nous coûter si cher ! Le fric, c’est chic, chic, chic, chic alors on va réduire l’impôt sur les sociétés !
Le grand marché est à nos pieds, renifle fort ça va jaser ! Le 1er mai qui a réuni sur les pavés dijonnais quelques 1 500 personnes s’est fait malheureusement, et ce pour la première fois depuis plusieurs années, sans véritable mot d’ordre intersyndical. Avec les dossiers qui nous attendent, portés par les mandats de la FSU, il est urgent aujourd’hui d’œuvrer pour constituer un front intersyndical à même de faire entendre la voix des électeurs-trices qui ne se retrouvent pas dans cette vision politique libérale.
Laisse-nous te dire que tu te prépares des nuits blanches, des migraines, des nervousses brékdones (nervous breakdowns) comme on dit de nos jours [4].

Francis Chambarlhac


[11 Jean Gabin, Le Président

[22 bernard Blier, Les Tontons Flingueurs

[33 République En Marche

[44 Jean Lefebvre, Les Tontons Flingueurs


Contact

FSU 21

45 Rue Parmentier
21000 Dijon

Tél : 03 80 70 14 47
Mél : fsu21@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois