La carte des compétences

vendredi 25 mai 2012
par  webmestre
popularité : 22%

Témoignage d’un ingénieur expert de la Commission européenne, qui a refusé de participer au projet de carte des compétences, dans le film Le cartable de Big Brother de Francis Gillery, 1999

« C’est pire que le fichage. Enfin, c’est un fichage comme personne n’avait pensé pouvoir le faire. »

« Le risque, je pense, c’est d’arriver à établir un standard, « undisputed standard » pour juger l’ensemble des citoyens de l’Europe, pour juger de leurs connaissances et de leurs compétences de base. On a évacué l’histoire parce que c’était trop délicat, la géographie l’est peut-être et encore. Et on va prendre un certain nombre de choses comme les maths qui doivent être indiscutables – et encore quand on fouille un peu, on sait bien qu’évaluer les compétences d’un mathématicien c’est pas si facile que ça. Mais à ce niveau-là, on fait un standard. Et puis, en plus de cela, ces connaissances, ces compétences de base, on va les inscrire dans une carte. Donc, c’est une initiative dont il est dit clairement qu’elle est transnationale. C’est un peu l’euro de la connaissance si vous voulez. On est en train de faire l’euro de la connaissance et on n’en a même pas débattu sur la place publique. C’est 1984. C’est Georges Orwell. On vous regarde, on vous mesure. Non seulement on vous mesure, mais on inscrit la mesure sur une carte qui sera votre passeport universel. Donc, vous voulez chercher un emploi, on va vous demander votre système d’accréditation puisque c’est cela qui fera foi. Parce que les diplômes papier, ils ont beau être irremplaçables, c’est ce truc là qui sera le passeport. Parce que tous les autres, ils sont tellement marqués d’un côté national de votre culture nationale, que ça doit être anti-européen.
L’informatique, ça garde la trace de tout. Donc, vous avez les moyens de savoir si une personne a passé pour la 25ème fois son test. Alors, vous pouvez avoir un enregistrement final comme quoi la personne a passé son test mais par derrière, il y a tous les moyens techniques de savoir que la personne s’est inscrite 25 fois et que c’est la 25ème fois qu’elle a réussi à passer le test. C’est pire que le fichage. Enfin, c’est un fichage comme personne n’avait pensé pouvoir le faire. »

Film de 50’ :
http://video.google.fr/videoplay?docid=7194650463977751860#

Cité par le SNUipp-FSU 38 dans son excellente publication "Le livret personnel de compétences : et si on creusait ?"


Contact

FSU 21

45 Rue Parmentier
21000 Dijon

Tél : 03 80 70 14 47
Mél : fsu21@fsu.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois