Jeudi 28 septembre, 10h, rassemblement à l’appel des retraité-es

Devant la préfecture, à Dijon
mardi 26 septembre 2017
par  webmestre
popularité : 14%

CFTC, CGT, CFE-CGC, FO, FSU, FGR, Solidaires, LSR

Haro sur le pouvoir d’achat des retraités : çA SUFFIT !

GEL DES PENSIONS – HAUSSE DE LA CSG… Les retraités sont eux aussi dans le collimateur.

Sous prétexte d’augmenter les salaires, la taxe CSG passera en effet de 6,6 % à 8,3 % soit une augmentation de 25 %. Cela signifie une baisse des pensions pour 8 millions de retraités
D’ailleurs, parler d’augmentation des salaires est pour le moins abusif. Car en fait il s’agit d’une baisse des cotisations sociales prélevées sur les salaires. Ce qui constitue un pas de plus vers la fiscalisation et la privatisation de notre protection sociale. Et qui va payer l’inévitable hausse des cotisations de couverture complémentaire qui en découle ?
C’est une manière cynique d’opposer les uns aux autres et de culpabiliser les retraités "les plus aisés" en leur reprochant de ne pas vouloir aider les actifs. En réalité la hausse de la CSG impactera tous les retraités percevant plus de 1 198 € bruts, soit 60 % des retraités. Sommes-nous aisés avec 1200 €uros par mois si proche du seuil de pauvreté ?

Cette augmentation de la taxe CSG s’ajoute à d’autres mesures régressives comme : le gel des pensions depuis 4 ans, à celle des retraites complémentaires depuis 3 ans, au prélèvement de la CASA de 0,3% payée uniquement par les retraités. Ajoutons aussi l’annonce de la réduction de 5 € par mois de l’APL qui visera notamment les retraités locataires.
En 12 ans, le pouvoir d’achat des retraités aura reculé de près de 20%.

Prendre au plus grand nombre pour donner aux riches
Le gouvernement prévoit de prendre beaucoup dans la poche des personnes retraitées et un peu dans toutes les autres, ou presque : l’APL pour les locataires, la suppression de services publics en privant les collectivités locales des recettes de la taxe d’habitation et en supprimant 120 000 emplois de fonctionnaires…
Il donne beaucoup aux plus riches : baisse de l’ISF (impôt sur la fortune), en ne prenant plus en compte actions et obligations qui représentent 90 % du patrimoine des plus riches ; nouvelle baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 à 28% ; cadeaux aux rentiers en plafonnant l’imposition des revenus du capital à 30 %.

RASSEMBLEMENT LE 28 SEPTEMBRE A 10H00
DEVANT LA PREFECTURE à DIJON

NON A LA HAUSSE DE LA CSG A 8,3%.
REVALORISATION DE NOS PENSIONS

Recevez et écoutez les retraités Monsieur le Président de la République !

CGT, FO, UNIR CGC, CFTC, FSU, Solidaires, FGR, LSR, UNRPA

Vous refusez de rencontrer les neuf organisations de retraités et les avez renvoyées vers le ministère des Solidarités et de la Santé, comme si leurs attentes se résumaient à des problèmes de santé. Jamais un Président de la République n’a eu une telle attitude à l’égard des retraités.
Vous vous apprêtez à réduire le pouvoir d’achat de dix millions d’entre eux, en considérant qu’au-delà de 1 200 € de pension pour une personne vivant seule, 2 042 € à deux pour un couple, un retraité est suffisamment aisé pour être à nouveau ponctionné. Alors que dans la 5e puissance du monde qu’est la France les riches n’ont jamais été aussi riches.
Vous tentez de neutraliser leur colère en affirmant qu’ils sont moins pauvres que les jeunes, ce qui est très largement faux et quand bien même ce serait vrai, ce n’est pas une raison pour les appauvrir un peu plus. Leurs pensions sont bloquées depuis 4 ans, ils subissent une fiscalité de plus en plus lourde, ils se sacrifient souvent pour aider leurs enfants et petits-enfants qui n’ont souvent d’autres choix que le chômage ou la précarité.
Une telle méconnaissance des difficultés réelles dans lesquelles se débattent la grande majorité des retraités, Monsieur le Président, est incompréhensible. Or nous sommes 16 millions de citoyens, qui avons contribué largement aux richesses du pays que vous présidez et qui continuent d’y contribuer.
Nous sommes opposés à la hausse de la CSG et voulons au contraire une revalorisation de nos pensions.
Nous vous demandons de recevoir dans les meilleurs délais les représentants des neuf organisations de retraité-e-s.

JE SIGNE LA PETITION EN LIGNE :
http://chn.ge/2wAqi05


Documents joints

Pétition Retraité-es

Contact

FSU 21

45 Rue Parmentier
21000 Dijon

Tél : 03 80 70 14 47
Mél : fsu21@fsu.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois