Dernière station avant péage

mardi 29 août 2017
par  Francis Chambarlhac, webmestre
popularité : 91%

Paul t’as ta partoche ? Ben on y va ! Adieu plages de sable fin, trekkings endiablés sur les cimes enneigées, transats, parasols et cochonnets, c’est la rentrée des crasses et il est temps de passer à la caisse. Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes, pas possible que t’en réchappes, nous sommes les frères qui rapent tout.. On n’était pas dupe avant de partir en vacances et celles et ceux qui sont resté-es connecté-es ont pu apprécier les couacs toujours pas résolus des bacheliers sans solutions pour septembre, la diminution annoncée des APL pour octobre, ou bien encore la validation du passage par ordonnances de la nouvelle réforme du code du travail...
Chauffe Marcel, chauffe. Après les 300 millions de dotations de l’état en moins pour les collectivités locales décidés fin juillet mettant en péril la Politique de la Ville, le gouvernement s’attaque à présent aux contrats aidés jugés « extrêmement coûteux pour la nation ». L’objectif de 293 000 contrats pour 2017 contre 459 000 en 2016 se traduit par la non reconduction de ceux arrivés à échéance et un taux très faible de nouveaux contrats. L’Éducation Nationale sur le périmètre bourguignon peut encore en signer mais c’est un gel total pour les collectivités locales, les associations, l’université, les autres services publics, ce qui promet un « léger capharnaüm » pour la rentrée et une précarisation accrue d’une population déjà très éloignée de l’emploi. On vous laisse libéral démocratisé, chômage à volonté.
Mais y connaît pas Raoul ce mec ?. La suite, malheureusement n’est pas fidèle aux Tontons Flingueurs. L’ordonnance, les ordonnances qui seront certainement sévères, viennent de l’État, après « l’aval » du MEDEF. La communication aux organisations syndicales a eu lieu sous haute surveillance:documents de travail rendus après consultation sur place. Il est fort à parier que la rue nous appelle à nouveau tant ce qui transparaît sera lourd de conséquences pour l’ensemble du salariat. En septembre, en attendant la suite des carnages il se peut, qu’arrive la limite . CDI de chantier ou de projet (en réalité un nouveau CDD), plafonnement des indemnités prud’homales, referendum d’entreprise et mise à l’index des organisations syndicales, autant de sujets qui ont nourri la réflexion de la FSU durant l’été quand au mouvement social du 12 septembre prochain. Notre fédération appelle à participer aux mobilisations engagées ce jour là à l’instar d’un de ses syndicats, le SNU Pôle Emploi.
Le monde est fou, fou, fou voyez-vous  ! et ce ne sont pas les dernières nouvelles de la scène internationale, entre surenchère verbale américano-coréenne et attentats au nom de je ne sais quoi qui pourraient nous rassurer. Le grand marché est à nos pieds, renifle fort ça va jaser !
La FSU, dans ses mandats, œuvre à la préservation des libertés individuelles et collectives en France et dans le monde, pour les droits et libertés, les Droits Humains, la paix et le désarmement, contre les exclusions, le racisme, la xénophobie, le sexisme et les discriminations de toute nature, afin de recharger les batteries Je vais m’étendre sur l’herbe tendre en écoutant d’un œil distrait l’odeur si forte des forêts la la la , en prévision de la rentrée.
Bonne rentrée, si j’ose dire
Francis Chambarlhac


Contact

FSU 21

45 Rue Parmentier
21000 Dijon

Tél : 03 80 70 14 47
Mél : fsu21@fsu.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois