Article Pôle emploi - décembre 2010

lundi 10 janvier 2011
par  webmestre
popularité : 36%

Et Pôle Emploi,
C’est trop cher !

36,75 % des agents de Pôle Emploi étaient en grève le 9 novembre dernier. En Bourgogne, 471 agents (42%) ont suivi le mouvement pour s’insurger contre la réduction drastique des effectifs pour 2011, pour l’amélioration des conditions de travail et le respect des missions dévolues au service public de l’emploi.

La veille du mouvement était annoncée la suppression de 1800 emplois à Pôle Emploi, pris sur le quota volumétrique des CDD et le non remplacement de départs à la retraite.On estime en Bourgogne que cette annonce pourrait se traduire par la suppression de 55 CDD. Pour info au 1er décembre, on compte quelques 24 CDD en Côte d’Or, collègues qui après de courtes formations sont lâchés dans le « grand bain » (inscription, suivi mensuel personnalisé, accueil physique et téléphonique). De là à faire une analogie avec la réforme de la formation des maîtres, il n’y a qu’un pas !!! Si analogie il y a, elle s’arrête à l’aspect formation car si les professeurs stagiaires sont protégés par le statut de fonctionnaire, les CDD de Pôle Emploi sont assujettis « aux normes de la précarité ». Après 1 voir 2, exceptionnellement 3 contrats, les « intérimaires » de Pôle Emploi sont remerciés et reprennent place dans la cohorte des demandeurs d’emploi.

Le 9 Novembre, les agents grévistes de Pôle Emploi réunis en assemblée générale ont demandé au directeur régional d’œuvrer pour le maintien des effectifs en Bourgogne et notamment les CDD. Rigueur budgétaire et injonctions supérieures, telles furent les réponses de l’établissement : les CDD c’est trop cher.

Qui n’a pas rêvé d’un grand service public de l’emploi, respectueux de ces usagers comme de ces agents ? Le « I have a dream » de nos élites existe dans les textes et autres déclarations d’intentions mais il ne résiste pas à l’épreuve des faits car rendre le service au public, c’est trop cher.
Lors de la fusion de l’ASSEDIC et de l’ANPE Christine Lagarde annonce que celle ci va permettre aux agents de suivre en moyenne 60 demandeurs d’emploi. Cette vision, c’est le monde merveilleux des bisounours. En Côte d’Or, un agent suit plus de 200 demandeurs d’emploi, la palme revenant aux collègues qui gèrent quelques 400 dossiers (400 amis, qui peut se vanter d’en avoir autant sur facebook). Avec de tels volumes, il est impossible de recevoir tout le monde et d’assurer ainsi ce fameux SMP (Suivi Mensuel Personnalisé). La réalisation de cette personnalisation du service passe par des embauches massives, mais … « c’est trop cher ». Pieds et poings liés par les directives nationales, la direction de Pôle Emploi Bourgogne n’a dans sa manche que la REORGANISATION des services à nous proposer : "Réorganiser c’est gagner en productivité".

Le 9 Novembre, 471 agents de Pôle Emploi étaient en grève pour dénoncer le manque et la réduction d’effectif, pour réclamer de meilleures conditions de travail. L’intersyndicale composée du SNU Pôle Emploi, de la CGT Emploi ainsi que de SUD Emploi a lancé un préavis de grève illimité à compter du 1er décembre afin de permettre aux collectifs de débrayer à n’importe quel moment pour défendre ses mandats. Parce que réaliser nos missions de service public, ça nous est cher.

F Chambarlhac-
Délégué Syndical Supplémentaire Conventionnel SNU Pôle Emploi


Contact

FSU 21

45 Rue Parmentier
21000 Dijon

Tél : 03 80 70 14 47
Mél : fsu21@fsu.fr

Navigation

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois