Actions du 7 octobre

dimanche 10 octobre 2010
par  webmestre
popularité : 15%

Communiqué du Collectif d’organisations et de citoyen-ne-s de Côte d’or pour faire entendre les exigences citoyennes sur les retraites

Le gouvernement prétend vouloir sauver le système de retraites par répartition. Pourtant en durcissant ses conditions d’accès et en obligeant les salariés à cotiser 41,5 annuités, c’est bien plutôt à l’appauvrissement des retraité-e-s qu’il travaille. Pour preuve un taux de remplacement du revenu actif qui chutera à 59 % en 2050 (contre plus de 70 % aujourd’hui). Son intention est claire : démanteler cette conquête sociale essentielle du conseil national de la Résistance.

Dans quel but ? Tout simplement forcer les salarié-e-s (qui le peuvent) à se diriger vers les fonds de pension ! Et si les "partenaires sociaux" sont dans la rue, il en est un qui manque évidemment à l’appel : le Medef, dont la présidente Laurence Parisot ne tarit pas d’éloges à propos de la "courageuse" réforme gouvernementale ! De fait, parmi les mesures du projet de loi (titre 5 opportunément intitulé "Mesures relatives à l’épargne retraite"), la moitié des sommes perçues par un salarié au titre de la participation aux résultats de l’entreprise sera obligatoirement versée sur un plan retraites PERCO, soit un fonds de pension. Rendre obligatoire la capitalisation pour permettre au monde des affaires de faire main basse sur le pactole de la retraite par répartition, voila l’objectif caché de cette réforme : on comprend mieux la satisfaction du Medef dont l’une des vieilles revendications est ainsi mise en musique par ses fidèles représentant-e-s de l’UMP....
Sauf qu’entre temps le krach boursier de 2008 a fait voler en éclats cet optimisme de façade. Tout cela après que nombre de salarié-e-s, comme ceux d’Enron en 2002, ont vu leurs économies partir en fumée à cause des traders. Les fonds de pension ayant perdu entre 25 % et 40 % de leur valeur en 2008, voila qui explique sans peine la chape de silence imposée sur ces dispositions scélérates pourtant bien présentes au coeur du projet. Aux côtés de l’UMP, du gouvernement, et de sa majorité de droite, c’est aussi le Medef qui orchestre cette régression sociale majeure.

Aussi, le 7 octobre 2010, les organisations (ci-dessous citées) invitent par conséquent les salariés du public comme du privé, les retraité-e-s, sans emplois, étudiant-e-s, jeunes à se rassembler :
- à 11 heures 30 devant la maison des entreprises, siège du Medef en Cote d’Or, (parc technologique de la Toison d’Or )
- à 17 heures 30 : devant la permanence du Sénateur Alain Houpert, rue Amiral Roussin à Dijon
- à 17 heures devant l’hôpital de Vitteaux où le député François Sauvadet accueille Madame Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée des aînés auprès du ministre du Travail pour faire entendre ensemble notre opposition à une réforme socialement injuste et totalement inacceptable.

Une réforme ? Chiche ! Mais fondée sur une autre répartition des richesses !

Les organisations :ATTAC, Fondation Copernic, PCF 21, FSU 21, Solidaires 21, NPA 21, FASE, Alternatifs, Europe Ecologie, PG 21, Gauche Unitaire, Verts, MRC 21, Solidarités 21,
UNEF 21


Portfolio

JPEG - 81.6 ko

Contact

FSU 21

45 Rue Parmentier
21000 Dijon

Tél : 03 80 70 14 47
Mél : fsu21@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois